16 juillet 2007

Goinfrerie et picolage ou comment un ogre a raté son repas

Comment la précipitation et la picole (eh oui, encore elle !) peuvent avoir des conséquences désastreuses. Se tromper de bouffe…C’est idiot, pas vrai ? Eh bien, c’est ce qui est arrivé à un certain ogre, qu’un petit gamin appétissant et rusé surnommé le Petit Poucet a rencontré. Un ogre rentrait chez lui, le soir. Le vent et les loups hurlaient dans la nuit noire. La femme de l’ogre avait rempli le garde-manger de sept enfants perdus dans les bois. Elle n’aime pas trop cuisiner ce genre de nourriture, car entre son mari et... [Lire la suite]
Posté par ETK Onilatki à 12:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

02 juillet 2007

Thyeste et Atrée ou « chacun ses goûts »

Encore des histoires grecques … Mais il y en a tellement, le sujet est presque inépuisable ! Alors voilà : Thyeste et Atrée sont deux frères. Atrée, roi de Mycènes, a une femme vachement belle nommée Aéropé… Et Thyeste a fait des yeux de merlan frit à la belle et au trône de son  frère… Atrée n’a pas été très content(il y aurait eu des trucs pas très clairs entre Thyeste et Aéropé, mais surtout entre Thyeste et le trône, et Atrée aurait été plus que menacé), et a chassé son frère, puis finalement l’a rappelé,... [Lire la suite]
Posté par ETK Onilatki à 19:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
16 juin 2007

Polyphème (ou comment la bouffe peut s’échapper si on a trop picolé).

C’était un cyclope du nom de Polyphème qui habitait tranquille dans une espèce de tanière avec son troupeau de moutons. Un jour qu’il s’était absenté avec ses bêtes, d’appétissants Grecs se réfugièrent chez lui. Lorsqu’il rentra, le cyclope referma l’entrée de sa grotte avec un énorme rocher, pour que la nourriture reste tranquille.  Miam miam, la bouffe est abondante et excellente (avec un goût salé qui vient de son passage prolongé en milieu marin). Et tellement facile à avaler ! On prend une grappe de Grecs (par les... [Lire la suite]
Posté par ETK Onilatki à 17:59 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,
16 juin 2007

Actéon (ou le mateur mâté)

Dans une forêt, un chasseur nommé Actéon se promenait avec ses chiens. Au détour d’un chemin, il aperçoit…une superbe gonzesse entrain de se baigner. Bien sûr, elle est toute nue. Comme elle ne l’a pas vu, Actéon s’arrête pour mater, les yeux exorbités… La nana se retourne, et se rend compte de  la présence et de l’attitude d’Actéon. Et ça ne lui plait pas. Comment ose-t-il, cette espèce d’obsédé ! Vengeance…grrrr… La nénette en question, c’est Diane (pour les Romains, Artémis pour les Grecs), déesse de la chasse (entre... [Lire la suite]
Posté par ETK Onilatki à 13:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
12 juin 2007

Luwki (conte océanien)

Il était une fois, dans l’île de Leteli-Nofa, un méchant roi du nom de Rauwe. Il était d’une extrême laideur, ce qui le rendait jaloux de tous les beaux jeunes hommes, car jamais personne ne l’avait aimé à cause de sa cruauté. Cependant, il était très puissant et très craint, parce qu’il savait manier le feu à mains nues. Les habitants de Leteli-Nofa adoraient plusieurs dieux et déesses, dont les plus importants, les plus respectés et les plus craints étaient Aluwrakami et Ogaluwrakami, les terribles déesse du volcan et dieu du... [Lire la suite]
Posté par ETK Onilatki à 20:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 septembre 2006

Ce qui arriva à Tkitiarka

Parmi les sept premiers, il y a 4 ours hommes et 4 ours femmes… mais ça fait 8, m’objecterez-vous. Eh bien non ! Car  l’Ours(e) rouge, Tkitiarka, peut être soit un homme, soit une femme. Le problème, c’est que cet(te) ours(e) est très tête en l’air. Voici une aventure qui lui est arrivée. Tkitiarka avait pris la forme d’une femme, et se promenait à la lisière de la taïga, quand un jeune homme nommé Tcholir tomba amoureux d’elle. Il la suivait, émerveillé, et lorsqu’elle le remarqua et se tourna vers lui, il trembla,... [Lire la suite]
Posté par ETK Onilatki à 19:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

31 août 2006

les mains de l’Ourse Bleue

Lorsque ses mains ont été coupées, Tchloukhnovdlievvalyi l’ourse bleue s’est précipitée dans le fleuve. Mais que sont devenues ses mains ?   Abandonnées dans l’herbe, les mains coupées de l’ourse bleue émurent le Soleil et la Lune, qui approuvaient la malédiction lancée par leur fille.De leurs rayons, ils frappèrent ces jolies mains ; le Soleil illumina la main gauche, la Lune la main droite. Les mains aussitôt se replièrent, puis grandirent, grandirent, et prirent la forme de deux superbes jeunes filles aux... [Lire la suite]
Posté par ETK Onilatki à 18:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
31 août 2006

les mouettes

Il était une fois deux jeunes filles très prétentieuses, qui s’appelaient Rolia et Brania. Elles étaient jalouses l’une de l’autres, et sans cesse rivalisaient en bijoux, vêtements précieux, coiffes de toute beauté, pour s’attirer les regards de tous les jeunes gens du coin. Un jour, Brania et Rolia jetèrent toutes deux leur dévolu sur ce magnifique jeune homme qu’elles apercevaient en haut de la tour qui plongeait dans la mer. Et, vêtues, parées et maquillées, elles se rendirent à cette tour. Le jeune homme était là, comme... [Lire la suite]
Posté par ETK Onilatki à 18:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
31 août 2006

la Malédiction de l’Ourse Bleue

La Lune et le Soleil, après avoir créé le monde, cherchèrent à le peupler. Ils mélangèrent alors un peu de terre, un peu de feuilles d’arbre, un peu de neige, un peu d’eau, un peu d’eux-mêmes et beaucoup d’amour. Puis ils soufflèrent sur le mélange, et apparurent sept ours : l’ours vert Dvustchoï (ours des arbres, des plantes et des fleurs), l’ourse blanche Inaissan (ourse de la neige), l’ourse argentée Limazlissan (ours de la Nuit), l’ourse bleue Tchloukhnovdlievvalyi (ourse de toutes les eaux terrestres et célestes), l’ours(e)... [Lire la suite]
Posté par ETK Onilatki à 18:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
16 août 2006

L’invention de l’écriture chez les Ouvaga : une histoire d’amour

Il était une fois une jeune conteur du nom de Alïki. Sa façon de raconter était si formidable, si vivante, que tout le monde se pressait pour l’écouter. Un jour, Alïki croisa le regard de Baliinaï, et il tomba amoureux d’elle. Mais Baliinaï était sourde : comment lui faire comprendre toutes ces histoires qu’il aimait tant raconter ? Comment lui faire comprendre son amour ? Il eut alors l’idée de codifier tous les sons, à l’aide de traits et de ronds, peints sur des plaquettes de bois. Il avait inventé cette écriture... [Lire la suite]
Posté par ETK Onilatki à 19:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,